CR EMBRUN 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR EMBRUN 2010

Message  daniel P le Mar 17 Aoû 2010 - 21:19

samedi 14 aout nous partons de Lyon Richard et moi a 9h du matin, Colette nous souhaite bonne chance et a dimanche.
Durant ce petit voyage, nous faisons et refaisons notre course. Menu du jour salade de pates et salade de riz.
14h; nous retirons nos dossards: 641 pour Richard, 642 pour moi, 643 pour Ken qui est deja passé.
Il pleut depuis le début de l'après-midi, nous commençons à nous inquiéter. Nous allons Richard et moi poser nos vélos sous la pluie, nous ne pouvons plus reculer. Le briefing se passe sous la pluie et sous la tente nous croisons Philippe, valentin et son père qui eux arrivent pour le CD. Les pronostics vont bon train. Valentin rappel à Philippe qu'il est vieux, mais le vieux ne se démonte pas. Nous regagnons notre hotel au chalvet!!!. Au menu du soir pates, escalopes à la crème, dessert et au lit. 3H30; le réveil sonne, il faut y allé. Nous descendons dejeunés, nous prenons ensuite nos 2 caisses préparées la veille et c'est parti.
Il ne pleut pas, nous arrivons dans le parc à vélos, il y a déja du monde, l'ambiance est détendue mais chacun est concentré. Nous préparons Richard et moi nos vélos. Ken arrive, la veille il n'a bu qu'une demi bierre, c'est de bonne augure. Nous sentons l'émotion nous gagnés meme si personne ne le dit.
Ont crient, j'aperçois le long des barrières Colette et ses enfants qui ont roulés toute la nuit pour encourager leur champion de père, l'émotion nous gagnent, un grand brun crie mon nom; c'est David, c'est une belle surprise. Devant tant de supporters, nous nous devons de nous transcendés. Le plan d'eau est noir de monde, le public frappe des mains ; qu'elle ambiance!!! C'est parti tout le monde se jette à l'eau, chacun est la pour faire sa course. Peu importe le temps, les aléas de la course et le résultat. Finisher à Embrun c'est tellement beau. Je retiens de cette journée exceptionnelle tous les supporters qui nous ont encouragés malgré la météo. Un grand merci à Colette et ses enfants, Virginie, Madame shaw, Philippe, Valentin et son père ainsi que tout les santpriots qui nous ont envoyés des messages. Merci à mes coachs; Richard et Fred qui m'on attendu sur le vélo tout au long de nos sorties. Merci à David qui nous a accompagner sous la pluie tout au long de la course. Tous les moments de camaraderies vécus lors de nos entrainements sont bien plus importants que la course en elle meme. C'est pour cela que je dis VIVEMENT EMBRUN 2011!!!
PS: mes excuses pour tout ceux que j'ai oubliés


daniel P
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  David SC le Mar 17 Aoû 2010 - 21:30

Félicitations Dani!!

David SC
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  oldricky le Mar 17 Aoû 2010 - 22:12

Puisque Dan a ouvert un post dédié aux CR, je livre ma version des faits ici même. C'est parfait qu'il ait parlé du 14 août parce que je n'en parlais pas. Donc voilà mon vécu du 15.

Après tous ces mois d’entraînement tout devient flou vers 5h59 le 15 août 2010 lorsqu’il ne reste plus qu’une minute avant le départ. Rentré vers 4h30 dans le parc, je n’ai pas vu le temps passer et incroyable, les très proches de ma famille m’ont fait l’énorme surprise d’être là, ce n’était pas du tout prévu. Waouh, j’ai le cœur serré d’un seul coup et j’ai comme le regret de ne pas leur avoir fait mieux savoir avant que je les aimais tant. Mon David est là aussi mais entre nous c’est une affaire entendue depuis longtemps et ça me fait un bien fou tout ça, il va falloir finir, assurer sa course et ne pas être trop exigeant sur le chrono. Le dernier ¼ d’heure avant le départ est super flippant, on se sent petit, il fait sombre on rigole jaune pour ne pas chialer et on sent que ça va pas être facile ce départ dans la nuit avec le franchissement de la première bouée.
Paf, c’est le départ, on marche résigné, de l’extérieur, une fois les premiers fous furieux passés, ça fait troupeau qui va à l’abattoir. L’espace est assez réduit, on ne parvient pas à faire autre chose qu’avancer et l’eau arrive assez vite, on patauge un peu, on se met à nager quand les autres devant s’y mettent. A partir de là ça va bien jusqu’à la zone de la première bouée où tout se ralentit et s’embrouille. On stoppe le crawl et on brasse dans une eau plutôt démontée, ça ballotte dans tous les sens et nager le crawl n’est plus possible sans se prendre des coups et des gerbes d’eau. 50 m plus loin ça va déjà mieux et on se remet à nager. Les kayaks de l’organisation tentent de contrôler la direction du troupeau en hurlant des « A droite » car beaucoup tirent à gauche en direction de la balise des pompiers. Rebelote pour la seconde bouée avec 25 m de brasse mais la tension est moins forte et on s’habitue au truc d’autant que l’on commence à y voir moins sombre. La seconde bouée passée, ça devient de la natation ordinaire et il n’y a plus rien à dire. On attend de boucler la distance tranquillement.
Sortie d’eau enfin car je commence à me geler les pattes avant et arrière elle est à 20° mais je ne suis bien qu’à 28°, c’est comme ça. Destination la rangée 23 pour rejoindre ma chaise 641 et commencer l’épluchage, le séchage, l’habillage multi couches, le chaussage car avec la pluie abondante d’hier, pas question de se pourrir les chaussettes avant de monter sur la bécane. Ce sera les pompes aux pieds que je ferai les quelques mètres avant la ligne de départ, avec le 641, c’est pas loin. Dan est sorti une paire de minutes après et vu ma lenteur à l’habillage il est là depuis 5 minutes quand Ken revient avec une roue crevée, la chambre sortie avec ce commentaire, « c’est la poisse », il revient pour utiliser la pompe à pied car il était à plat 3 mètres après la ligne de départ. Sa super natation n’aura servi à rien, il se prend un plomb de plus d’1/4 d’heure avec cette guigne.
Bon, je vais pas m’éterniser il gère sa poisse avec sérénité, moi je me tire pour voir si il fait moins frais plus loin. Bilan 10 minutes de pomponnage à la transition T1.
Dès le départ, une seule idée en tête : foncer à l’Izoard avant que le temps ne se dégrade. Je pars donc assez vite et me permet de sauter les ravitos. Je n’en ferai que 4 / 12 car, j’avais prévu du gel et des bretzels. Mélange impeccable qui a bien fonctionné. Encouragements de Virginie au virage direction Baratier, Yes, je me sens des ailes. Un peu plus loin mes amis du cyclo sont là et ça rebooste dans l’épingle de sortie du Guil avant le virage à gauche pour Arvieux. Depuis le début, j’ai vraiment profité avec une bonne avance sur mon horaire. 12h15 à l’Izoard au lieu de 12h30 prévu. Passage sans s’arrêter là-haut pour pas refroidir, bonne descente et arrêt au stand après Briançon. Ensuite Pallon où de nouveau Virginie et Pierre sont là, j’ai encore du jus et je peux frimer en danseuse avec une couronne de moins, Pallon pas vu du coup. Rebelote avec mes amis du cyclo du côté de Réotier et juste après paf ça crève. Je sélectionne un bon emplacement avec un bon caillou pour poser les fesses et je répare tranquillou, ma pompe à gaze fonctionne à merveille, j’en profite pour combiner avec alimentation et recharge de ma réserve en bretzel. Bilan 9 minutes. Après je profite du profil plutôt descendant jusqu’à Pont neuf et ça roule pas trop mal. Au pied du Chalvet et malgré le gel coup de fouet ingéré avant la dernière descente, je me sens moins d’allant. Dans le 9% du début et tout à gauche, je me dis que je vais recevoir dans le 11 qui est plus haut. Bon David est là on discute un peu, Chalvet est finalement franchi, je suis dans les temps. Arrivée vers 16h avec ¼ d’heure d’avance sur les prévisions.
T2 donc. Début de l’épluchage et acceptation d’un bon massage des ischios et rhabillage avec tenue longue, double couche sur le haut, manchettes gardées et casquette. Je redoute la pluie et crains trop le froid. Bilan un peu plus de 8 minutes. Zou, ça repart plutôt facilement mais doucement même si je n’aime pas trop la course à pied qui dure. Je vais être servi même si le premier tour s’est bien passé. Dans le début de second je croise Ken qui achève son premier et Dan me passe sur une allure en 2h le semi, j’éternue un coup. Après, ça s’est gâté avec une averse d’anthologie au moment de quitter les hauts d’Embrun. Ça a duré un petit ¼ d’heure et j’en suis sorti trempé/gelé. Côté pattes ça a tenu à peu près jusqu’au 32 ième. Ensuite c’était tout au mental en rigolant quand c’était possible pour oublier sa triste condition. Cassandre et David ont pu faire un état des lieux et c’est vrai que ce n’était pas triste. A Baratier ils sont partis et je suis rentré dans le long tunnel descendant de l’arrivée. Les 3 derniers kilos ont été bien longs et bien durs, la vidéo de l’arrivée montre parfaitement que je suis arrivé sur les jantes, mon cher Dan aurait dit « déchenillé »!!!

Il est 21h17, j’ai foiré mon objectif de moins de 15h, j’avais pas la cylindrée qu’il faut pour ça et franchement ça me suffit bien d’être finisher de cette course mythique à laquelle j’ai rêvé pendant 4 ans. Cela remonte au 15 août 2006, lorsque j’ai assisté au départ d’Embrun alors qu’à l’époque j’ignorais tout du triathlon.

Pour en revenir à l’arrivée, content d’en finir mais gelé et désorienté d’avoir 500m à faire pour retourner au parking avec le vélo et le casier plein à rabord. Grosse panne de la jambe gauche mais en vue de mes proches qui viennent recueillir l’épave à la dérive. Dan prend en charge le matériel alors que ma chère et tendre m’épaule pour soulager cette saloperie de patte gauche qui est cassée.

Aujourd’hui on est mardi, tout est rentré dans l’ordre, très peu de courbatures, pas de douleur, sans doute une légère fatigue mais rien de particulier. Je reprends la nat Miribel jeudi avec Dan, ça fera séance de kiné. Un grand merci à tous mes proches et mes amis qui nous ont soutenu. Un super bravo à Ken qui a terminé en costaud au sprint, sans cette crevaison on était ensemble. Je reviendrai à Embrun pour soutenir ceux qui le feront l'an prochain, c'est mon engagement car c'est "LA COURSE" à faire quand on a pu se donner la peine de bien la préparer. On en sort grandi sur le plan personnel, c’est en tout cas l’effet que ça me fait. Reste à gérer l’après course, je pars en vacances la semaine prochaine …

_________________
Un homme heureux est une barque qui navigue sous un vent favorable
avatar
oldricky
Iron Man

Nombre de messages : 3142
Localisation : du côté du soleil levant
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Thierry le Mar 17 Aoû 2010 - 22:47

Bravo à vous 3, magnifique CR. On sent que vous en avez bavés mais que vous avez quand meme finis et c'est ca le plus beau !!

Encore BRAVO !!!!
avatar
Thierry
Iron Man

Nombre de messages : 1442
Age : 36
Date d'inscription : 19/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Dom le Mer 18 Aoû 2010 - 14:46

Bravo pour avoir fait le TRI le plus dur avec des conditions météo plutôt mauvaises.
Et merci pour le CR.
Reste celui de KEN.
A+
avatar
Dom
Iron Man

Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  oldricky le Mer 18 Aoû 2010 - 15:39

Dom a écrit:Bravo pour avoir fait le TRI le plus dur avec des conditions météo plutôt mauvaises.
Et merci pour le CR.
Reste celui de KEN.
A+

Il faut que tu le fasses un jour et le plus tôt serait le mieux. Outre le fait que tu me sembles avoir un profil super adapté pour ce type de parcours, je suis convaincu que tu t'y ferais vraiment plaisir. Evidemment, le temps à y consacrer peut ne pas être compatible avec les contraintes d'une vie professionnelle et familiale .... Mais quand on peut, il ne faut pas trop attendre pour profiter pleinnement de son potentiel.

_________________
Un homme heureux est une barque qui navigue sous un vent favorable
avatar
oldricky
Iron Man

Nombre de messages : 3142
Localisation : du côté du soleil levant
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  phil le Mer 18 Aoû 2010 - 18:31

C'est beau ces commentaires, c'est un peu comme si on y était! Very Happy
ah mais oui c parce que j'y étais! bravo les gars c'était super de vous soutenir ,jusqu'a ce que la météo ai raison de moi. j'ai plié a 20h30 je crois gelé , mouillé fatigué (j'ai presque honte de vous dire ça Smile
Belle leçon de courage et de ténacité!!
j'ai pas tenu la course en tant que spectateur alors en tant que participant je vous raconte pas!! Very Happy
avatar
phil
Iron Man

Nombre de messages : 1041
Age : 53
Localisation : lyon
Date d'inscription : 21/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://philippe.roy2@9online.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  vincent le Jeu 19 Aoû 2010 - 0:27

Vraiement FELICITATON a tous les 3, ces comptes rendu renvoient toujours beaucoup d'émotion.
avatar
vincent
LD

Nombre de messages : 272
Localisation : Lyon 8ème
Date d'inscription : 15/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Ken le Sam 21 Aoû 2010 - 11:38

Bon me voilà de retour de mes vacances à Embrun & j'ai préparé mon CR comme tout le monde. Je répète un peu ce que Daniel & Richard ont dit mais tant pis

Il est 4 heures du mat et l’alarme du téléphone de Froggy sonne, mais cela fait au moins une demi-heure que je suis éveillé à l’attendre, trop peur de louper le départ. Un petit déjeuner – du muesli avec du lait comme d’hab – je fais mes sandwichs et balance encore un ou deux derniers trucs dans le casier et me voilà parti.
Sur place, déjà 5 heures passées, je me mets en tenue de combat, j’organise les vêtements pour le vélo et j’appui machinalement sur les pneus, le pneu avant est un peu mou alors je profite de la pompe de Daniel pour le gonfler.
C’a y est, les filles sont parties, je suis censé être stressé, mais je n’arrive pas, c’est plutôt l’impatience de commencer.
Enfin on est dans l’eau. Je laisse partir le plus gros des troupes et me mets à suivre les requins avant ceux qui seront en brasse. Je fais la première boucle tranquillement, hormis quelques bons battements quand quelqu’un à essayer de me couler à 5 ou 6 reprises. Le deuxième tour j’accélère le pas – une trentaine de coups de bras rapides et une trentaine plus appliqués. Ca passe bien le temps car on n’arrive pas bien à admirer le paysage.
Me voilà du nouveau dans le parc à vélo, je mets mon nouveau cuissard plus confortable que l’ancien, avale un gel et c’est parti, Daniel et Richard ne sont pas encore là, j’étais efficace! Je monte sur mon destrier et tout de suite mon enthousiasme se dégonfle – le pneu mou devait être une crevaison. Mais, au moins je pourrai le réparer dans des bonnes conditions. Je démonte le pneu avec difficulté, enlève la chambre, mais ne trouve aucun objet qui aurait pu provoquer un trou. Je repars dans le parc où je voie Daniel et Richard presque prêt à partir. Je nettoie soigneusement le pneu et la gonfle correctement.
Enfin je monte sur la selle. Daniel je rattrape au premier ravito ou je n’avais pas besoin de m’arrêter, sinon j’arrête à environ un sur deux, chaque fois en posant pied à terre pour plusieurs minutes, le temps de grignoter les apéros et siroter un peu de nectar. Cette stratégie permet à Daniel de me rattraper dans les gorges du Guil. C’est aussi à ce moment que je regret d’avoir mis mon nouveau cuissard car pour la première fois je commence à ressentir quelques frottements sur les cuisses. Sur la route du col d’Izoard, je grimpe sans trop me forcer et, pour la première fois cet été, sans avoir le vent en face. Au col où je mange mon sandwich et j’admire la neige sur les cimes je revoie Daniel du nouveau.
Sur la route du retour, je me paie 2 ou 3 bonnes averses et je croise Daniel à plusieurs reprises jusqu’à Réotier. Je me sens bien et je dépasse plusieurs concurrents y compris sur la dernière côte, celle du Chalvet.
A 16h20 je voie quelques supporters, je pose mon vélo et je me change tranquillement. Une kiné me propose un massage des jambes et je l’accepte, même si je ne souffre pas trop car je crains les crampes en CAP. Les frottements sur la cuisse ne sont pas graves, mais je les sens pendant le massage. Daniel arrive et ne perd pas de temps à repartir – adieu le peu d’espoir que j’avais de terminer avant lui!
Bon, il faut repartir une transition de presque 20 minutes est exagérée, même pour moi. Je prends ma banane avec les accessoires de vieillesse – chevillière, genouillère et pansements anti-ampoules. Les premières foulées me renvoies des bonnes sensations alors je décide de essayer de faire tout le premier boucle en courant, y compris les côtes, tout en continuant de faire des pauses aux ravitos. A la fin du premier tour je croise Daniel juste devant Richard qui entament leur deuxième tour. Au ravito je fais une pause pour manger mon deuxième sandwich, autre erreur de ma part, je n’ai plus d’appétit, mais je me force et cela prend un quart d’heure. J’aurais du le manger à la fin du vélo. Sinon tout va bien pour l’instant.
Sur le deuxième tour je fais tout les côtes en marche rapide ce qui limite les risques des crampes et sollicite des muscles différents que pour la course un vrai soulagement. A peine 1 km parcouru et c’est le déluge. Bonjour ampoules et hypothermie à tous les coups! Adieu supporters et spectateurs, sauf le fils de Richard qui courageusement m’accompagne jusqu’à la sortie d’Embrun quand on croise dans la pénombre un arbitre plein de zèle. Mais, de tout façon il fallait qu’il soit sur la ligne d’arrivé pour voir son père.
Sinon, je fais mon deuxième tour tranquillement, m’arrêtant aux ravitos mieux garnis maintenant avec des patates, du saucisson et même un canon de rosé si on veut (en tant que vrai triathlète j’ai su résister au cas où l’alcool est considéré comme dopant). Je remonte pas mal de gens très très fatigués sur les derniers kilomètres. Même chez moi, les jambes commencent à dire que cela suffit, mais elles ont assez de jus pour faire un sprint final sur les 200 derniers mètres, me permettant ainsi de réaliser un rêve sans qu’il devienne un cauchemar.
A l’arrivé j’ai la bonne idée de prendre un Red Bull bien frais, ce qui me permets de rester éveillé la moitié de la nuit à compter les 328 vélos qui m’ont dépassé dans la journée.

Ce que j’ai aimé
• Mettre 15h 41 pour finir quand j’ai pensé mettre plus de 16h
• Terminer en bon état physique (je n’ai même pas eu besoin de ma chevillière, genouillère et pansements anti-ampoules)
• Les encouragements des gens sur tout le parcours et l’ambiance générale
• Plus de courbatures ni de fatigue 3 jours après
• La douche chaude en rentrant au camping

Ce que je n’ai pas aimé
• Mon choix de bars énergétiques – plus durs et collants que les carambars à manger
• Les gens qui disent « Vas y Papy ! », « Allez l’ancien! »
• Les encouragements des gens assises sur la terrasse des bars sur la route piétonne d’Embrun qui mettent la pression sur la table
• Terminer le vélo après que Zamora ait complété son marathon
• Les frottements sous les aisselles dues à la CAP


avatar
Ken
LD

Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 07/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  kriss le Sam 21 Aoû 2010 - 19:10

et ben ! c'est émouvant vos cr les gars Smile
ça me fait regretter encore plus de ne pas avoir été là Confused mais bon c'est comme ça vous m'avez vraiment fait ressentir pleins d'émotions.

bravo c'est un bon exemple de dépassement de soi
avatar
kriss
Iron Man

Nombre de messages : 1262
Age : 54
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 30/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Ken le Sam 21 Aoû 2010 - 21:41

Et voilà quelques photos (au moins j'espère):


Un Reportage Marathon


Un Peu De Tenue SVP


Running In The Rain


The Finish(er)

Sinon ça attendra la première réunion en septembre! Neutral
avatar
Ken
LD

Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 07/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Ken le Sam 21 Aoû 2010 - 21:45

phil a écrit:C'est beau ces commentaires, c'est un peu comme si on y était! Very Happy
ah mais oui c parce que j'y étais! bravo les gars c'était super de vous soutenir ,jusqu'a ce que la météo ai raison de moi. j'ai plié a 20h30 je crois gelé , mouillé fatigué (j'ai presque honte de vous dire ça Smile
Belle leçon de courage et de ténacité!!
j'ai pas tenu la course en tant que spectateur alors en tant que participant je vous raconte pas!! Very Happy

Merci en tout cas pour tes encouragements,
mais si tu persistes, un jour tu y seras aussi. Moi, il m'en a fallu au moins 7 ans pour croire que je pourrai y arriver.
avatar
Ken
LD

Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 07/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Rémi le Dim 22 Aoû 2010 - 8:23

thumleft thumleft thumleft thumleft thumleft

Bravo à tous, vous êtes vraiment des guerriers !


rambo rambo rambo rambo rambo
avatar
Rémi
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 2227
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 05/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  ED le Ven 27 Aoû 2010 - 8:19


_________________
Si vous êtes capables de trembler d’indignation chaque fois qu’il se commet une injustice dans le monde, alors nous sommes Camarades. CHE GUEVARA
avatar
ED
Iron Man

Nombre de messages : 1888
Date d'inscription : 31/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sptri69.phpnet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  eddy le Ven 27 Aoû 2010 - 10:47

pff, vraiment un truc de fillettes !
ça descend tout le temps !!
c'est fait pour les vieux ce machin !!!
eddy

eddy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CR EMBRUN 2010

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum